Conférence

Luxe, Mode et Sensualité

par Nathalie Foron-Dauphin, responsable scientifique et culturelle du Musée des Soieries Bonnet (Jujurieux, Ain)

Luxe, mode et sensualité, tels sont les maitres-mots de la nouvelle exposition temporaire du Musée des Soieries Bonnet Cette conférence propose une plongée virtuelle dans les contenus et les coulisses de l’expo. Par essence, le luxe est captivant. Il témoigne du désir de se singulariser, de posséder des matières rares et précieuses ou des biens prestigieux. Indissociable des cinq sens, il est empreint de sensualité comme l’illustre parfaitement la soie. Objet de convoitises et de fantasmes depuis des millénaires, cette matière est sensorielle et luxueuse par excellence. La soierie lyonnaise, à l’histoire multiséculaire, est ainsi l’un des piliers du luxe français. Certaines maisons de soieries, comme les Soieries Bonnet, se sont spécialisées dans les tissus destinés à la mode et à la Haute couture, dont le concept émerge en France au milieu du XIXe siècle.

Derrière la douce sensualité de la soie et la profusion des étoffes se profilent les mutations de l’industrie de la mode, sur fond de diffusion de la Couture parisienne dans la région lyonnaise. Au gré des époques, le luxe et la mode se sont démocratisés : du sur-mesure à la production en série, de la confection au prêt-à-porter. Au rythme des transformations de notre société et des tendances, la silhouette des femmes s’est métamorphosée : ampleur des jupes, hauteur de la taille, corps sculpté par le corset, émergence des dessous légers, invention de l’iconique « petite robe noire », développement des accessoires de mode…

Conférencière : Nathalie Foron-Dauphin, responsable scientifique et culturelle du Musée des Soieries Bonnet (Jujurieux, Ain)

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Les Soieries Bonnet, mémoire d’une industrie d’excellence, constituent aujourd’hui un patrimoine unique à l’échelle internationale. Les collections Musée de France, conservées dans les bâtiments d’origine protégés au titre des Monuments historiques, témoignent de l’épopée industrielle de l’une des plus grandes importantes maisons de soierie lyonnaise. Métiers à tisser, cartons perforés, esquisses, archives du monde du travail, tissus destinés à la moide et à la haute couture composent la richesse de cet ensemble industriel remarquable. La découverte des anciens ateliers de production et du site préservés plonge les visiteurs dans l’ambiance de la plus vaste usine-pensionnat des XIXe et XXe siècles et valorise les savoir-faire techniques et artistiques, du fil à l’étoffe. 

Palais de la Bourse, Salle Jacquard (1er étage)

Tout public
Entrée libre

Accès libre